A Propos :

« Cela fait partie de mon travail de photographe urbain de voir plus intensément ce qui paraît anodin pour les autres gens. J’observe la vie de tous les jours à travers mes ballades et mes voyages comme le ferait un enfant découvrant notre monde pour la première fois »
Sabralon

Alon Assouline (Sabralon) est un photographe Franco Israélien né à Jérusalem en 1975, Il grandit et effectua toute son éducation en France avec ses parents et ses quatre jeunes frères.
Durant toute sa carrière de garde du corps et d’expert en sécurité rapprochée pour des grandes familles Russes et Américaines, qu’il exerça pendant plus de 18 ans sur les cinq continents, il cacha sa passion pour la photographie et des photographes comme Capa, Henri Cartier Bresson, Brassai et les autres qui le faisait rêver à travers leurs clichés mondialement connus.
En 2012, il décida de ranger son oreillette et son costume sombre pour se concentrer pleinement à sa grande passion, la photographie. Ses clichés sont principalement de scènes de rues, les gratte-ciels Newyorkais n’ont plus de secrets pour lui, ainsi que les rues de Tokyo, de Paris ou bien de Jérusalem, sa ville natale.
Son goût du détail et son sens de l’observation, un peu différent des autres grâce à sa formation professionnelle, lui ont value des clichés riches en histoire et en émotion. Les rues sont pour lui un vivier d’inspiration tout aussi surprenant avec la composition des ombres, des lignes et des lumières ainsi que des scènes qui font notre quotidien.
Chaque jour lui réserve de nouvelles prises qui lui procurent des émotions différentes, il ne se lasse jamais de ses ballades dans les rues des capitales et de ses voyages autour du globe.

Pour lui, toute la photographie est une question de regard porté à ce qui nous entoure.

About
Born in Jerusalem in 1975, Alon Assouline – Sabralon – was educated in France, where he lived with his parents and four brothers. For over 18 years, he worked as a bodyguard and a VIP security consultant. Besides the risk aspect of his work, this quite singular profession took him on a tour of the five continents, giving him the chance to discover a variety of societies, people, architectural styles and lifestyles, all as different as they are unusual, with the added bonus of seeing them from quite an original perspective.

With his sense of observation on his side, as well as his ability to focus on the most minute details of his surroundings, in 2012 he decided to lay the dark suit and headset to rest, to put his skills to use, and set up as a street photographer, with an emphasis on his particular view of our societies.

For him the streets are an active, attractive and alive location, harnessing the energy of those people who pound the pavement every day. Each day provides him with a variety of enriching and original emotions.
Each day provides him with new perspectives.